Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Comment accélérer la venue du printemps? En se lançant dans une danse frénétique pour implorer Déméter? Fermer les yeux? Non, trop long! Boire un philtre et attendre le prince charmant? Déjà pris! Et... s'il suffisait de patienter un peu?

J'ai consulté mon ami René et il m'a offert son "Alouette" en guise de réflexion.

Merci à Lui. Mon cadeau du jour.

Artine.

Georges Braque, Deux oiseaux sur fond bleu, 1963, encres, Paris © RMN-GP.

Georges Braque, Deux oiseaux sur fond bleu, 1963, encres, Paris © RMN-GP.

 

 

L'alouette

 

 

Extrême braise du ciel et première ardeur du jour,
Elle reste sertie dans l'aurore et chante la terre agitée,
Carillon maître de son haleine et libre de sa route.



Fascinante, on la tue en l'émerveillant.

 

René Char, in La Paroi et la Prairie, dans les Quatre fascinants, La Pléiade, p. 354.

Tag(s) : #Poésies

Partager cet article

Repost 0