Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Composé de cinq livres respectivement nommés Seuls demeurent (1938-1944), Feuillet d’Hypnos (1943-1944), Les loyaux adversaires, Le poème pulvérisé (1945-1947), La Fontaine narrative (1947), le recueil Fureur et mystère réunit des textes écrits entre 1938 et 1947.

Engagé très tôt dans la résistance sous le nom de Capitaine Alexandre, René Char fait le choix de ne pas publier mais ne cesse d’écrire.

Yves Berger dès le début de la préface s’interroge sur le titre en ces termes :

« Fureur et mystère (Fureur contre quoi ? Mystère de quoi ?) rassemble une part importante des poèmes (…) dont beaucoup ont fait l’objet d’une publication en recueil. Quelque dix ans, donc, ce qui n’est pas rien : nous avons affaire à une somme poétique, ici, qui doit permettre à chacun de connaître le poète par de nombreuses pièces et, puisqu’elles s’étendent sur dix ans, de le suivre (le surprendre) dans la diversité de ses thèmes, ses sujets, son art et de décider si son inspiration et son expression, au fil du temps, ont changé ou, au contraire, posent leurs beautés dans le piétinement, le ressassement, la reprise…

Des poèmes de « Seuls demeurent », qui ouvrent Fureur et mystère, à ceux de « La Fontaine narrative », qui le ferment, et à travers « Feuillets d’Hypnos », les formes sont les mêmes : le poème en prose, grand ou petit ; la prose axiomatique (ou aphoristique) ; le verset, la strophe ; le poème, assonancé ou non, divisé en strophes de valeur quantitative inégale ; le distique, le tercet, le quatrain libres ; la ligne inégale, à valeur graphique. Presque toujours, l’éclair ou le grand souffle. »

Bon trêve de grands mots, au risque de vous perdre, je vous livre, dans un second billet,  le premier poème précédé d’une section intitulée L’avant-monde. Prometteur, non ?

 

 

éditions Gallimard, 1962 et 1967 pour la Préface.

éditions Gallimard, 1962 et 1967 pour la Préface.

Tag(s) : #Poésies

Partager cet article

Repost 0