Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

 

Avez-Vous déjà vécu des moments d’une troublante circonstance ? Les Dieux ont élu domicile chez moi en ce dimanche. Il y a peu, j’ai acquis un recueil de poésies intitulé Les Mains libres. Les dessins de Man Ray et les poèmes « illustrations » de Paul Eluard se répondent et nous entraînent, avec enchantement, avec ravissement dans le mouvement perpétuel de la poésie. Le frontispice représente une femme nue allongée sur un pont, sa belle et longue chevelure ondulée, tombe dans l’eau, telle une Vénus.

Alors que ma main feuillète CHAR, Dans l’atelier du poète, mon cœur tressaute lorsque mes yeux rencontrent un dessin de Man Ray représentant un nu féminin endormi sur un pont. Ce n’est pas possible, une telle coïncidence ? Mon imagination s’embrase. Le temps s’arrête. Trop de détails dans ce dessin, un PONT, un DESSIN, PAUL ELUARD. Mon esprit et troublé. Votre pensée est là, au cœur de ce livre, elle me guide et mon âme palpitante, tremble. Ce cadeau est inespéré, inattendu, ce cadeau est une merveille, une gourmandise, elle a la saveur d’un cookie au chocolat !

 

Je vous laisse en belle compagnie avec les vers de Paul Eluard qui illustrent le dessin de Man Ray en hommage à René Char.

 

@ Artine

 

 

 

La vitre aux veines de pensée

Achève dans une rue interrompue

Sa carrière d'eau pure

La tête aux rires de pensée

Éloigne l'air étroit fredonné dans la rue

La rive aux lèvres de pensée

Baise doucement son reflet

La rive aux lèvres de pensée

 

La ville va et vient de sommeils en réveils

 Les heures estropiées dansent la capucine

Un soleil à ramages enveloppe l'œil d'Inde

 Où passent les bateaux qui ne vont nulle part

Des fous en odeur de pensée

Les accompagnent

Le front à vif et le fleuve muet.

 

Paul Eluard, Le pont brisé.

Pour René Char

 

Man Ray, Le Pont brisé, 1936. (édition Quarto, p.234-235)/ Man Ray, Le Pont brisé, 1937, (dans l'édition de poche Gallimard poésie, frontispice).Man Ray, Le Pont brisé, 1936. (édition Quarto, p.234-235)/ Man Ray, Le Pont brisé, 1937, (dans l'édition de poche Gallimard poésie, frontispice).

Man Ray, Le Pont brisé, 1936. (édition Quarto, p.234-235)/ Man Ray, Le Pont brisé, 1937, (dans l'édition de poche Gallimard poésie, frontispice).

Tag(s) : #Poésies

Partager cet article

Repost 0