Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Petite présentation de cet écrivain un peu à part dans la littérature. Avant tout, je m'incline devant son énergie à toute épreuve et sa foi extrême en l'autre.

 

Son œuvre, en partie inspirée par certains événements traumatisants de l’enfance, est placée sous le signe de la “déchirure” intérieure et s’offre comme une tentative de reconstruction par le verbe. Après une enfance marquée par la guerre de 1914 et l’incendie de Louvain, puis une adolescence assez solitaire, épanouie par des voyages, par des lectures et par la pratique du sport de compétition, Henry Bauchau entreprend des études de droit et devient, en 1936, avocat au barreau de Bruxelles. De 1945 à 1951, il travaille dans l’édition et s’établit à Paris en 1946. Là, il entame une psychanalyse au cours de laquelle il découvre sa vocation d’écrivain.
A partir de 1950, à l’âge de quarante-cinq ans, il écrit ses premiers poèmes qui, rassemblés, formeront son premier livre, Géologie, édité en 1958 dans la collection “Métamorphose” de Jean Paulhan.
En 1951 il s’installe à Gstaad, en Suisse, où il fonde et dirige un établissement d’enseignement privé. Il y écrit sa première pièce de théâtre, Gengis Khan (1960), mise en scène par Ariane Mnouchkine en 1961, reprise au Théâtre national de Bruxelles en 1988 par Jean-Claude Drouot et en 2005 par le Théâtre de l’Estrade au festival off d’Avignon et au Théâtre 13 à Paris en novembre 2007.
A partir de 1975, Henry Bauchau travaille à Paris comme psychothérapeute dans un hôpital de jour pour adolescents en difficulté. Chargé de cours à l’université de Paris-VII, il rend compte des rapports de l’art et de la psychanalyse à travers son expérience personnelle. En 1981, il publie La Sourde Oreille ou le Rêve de Freud, œuvre poétique directement inspirée de la psychanalyse, et s’intéresse de très près au mythe d’Œdipe, sur lequel il base ses romans Œdipe sur la route (1990) et Antigone (1997). Membre de l’Académie royale de littérature de la Communauté française de Belgique depuis 1990, il a reçu le Prix international Union latine de littératures romanes en 2002.

Il décède à Louveciennes le 21 septembre 2012.

 

Pour en savoir plus, vous pouvez consulter ce site très fourni :

 

http://bauchau.fltr.ucl.ac.be/

Henry Bauchau.

Henry Bauchau.

Tag(s) : #Littérature

Partager cet article

Repost 0