Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

N’avez-Vous pas l’impression que certains vers de René Char fuse comme des évidences, éclaire notre âme, invite à l’écriture ? Compagnon de vie à la richesse perpétuelle, En trente-trois morceaux ? A Vous de voir.

@ Artine.

 

 

II

 

Avant de te connaître, je mangeais et j’avais faim, je buvais et j’avais soif, bien et mal m’indifféraient, je n’étais pas moi mais mon prochain.

 

CHAR, Dans l’atelier du poète, Quarto Gallimard édition établie par Marie-Claude Char. © Gallimard, 1996. p. 742.

Gaëlle Boissonnard, La femme papillon.

Gaëlle Boissonnard, La femme papillon.

Tag(s) : #Poésies

Partager cet article

Repost 0