Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Bonsoir à tous,

Pas trop eu le temps de venir déposer des Feuillets, ces derniers jours. Me voici de nouveau de retour avec un peu de rêve.

Artine

 

213

 

J’ai, ce matin, suivi des yeux Florence qui retournait au Moulin du Cavalon. Le sentier volait autour d’elle: un parterre de souris se chamaillant ! Le dos chaste et les longues jambes n’arrivaient pas à se rapetisser dans mon regard. La gorge de jujube s’attardait au bord de mes dents. Jusqu’à ce que la verdure, à un tournant me la dérobât, je repassai, m’émouvant à chaque note, son admirable corps musicien, inconnu du mien.

 

René Char, Feuillet d'Hypnos, La Pléiade, p. 226.

Tag(s) : #Poésies

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :