Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

De nouveau avec Char, de nouveau avec Vous. L’art au cœur de la création, époque riche en émulation. Une telle richesse est-elle encore possible. Je veux le croire.

@ Artine.

 

Secrets d'hirondelles
 

L'architecte de la lumière sait de verre sa province bleue.


Il y avait au pied d'une montagne souvent chantée une usine de soufre. Les arbres alentour s'étaient réduits. La terre immobile se consumait. La vie qui parfois passait, la jugeait nécessaire à l'absurde et l'encourageait.

Alouettes de la nuit, étoiles, qui tournoyez aux sources de l’abandon, soyez progrès aux fronts qui dorment.

Le danger leur ôtait toute mélancolie. Ils parlaient sans se regarder.

Le temps les tenait unis. La mort les évitait.


Les signes qui traversent les portes murent de neige les yeux des amants.

 

Si le cœur prenait tout son élan, le soleil se briserait pour toujours. Nul dénouement n'est exagéré qui témoigne sans avoir lieu.


Le convalescent s'élance de la morale qui suppure, la lune change de jardin.

 

Entre la règle et la clémence, il y a une foule de petites vertus, de lumières et de couleurs pour les aigles de tes sœurs, les simples.


Le miel de la nuit se consume lentement. Le passé se rapproche en des jeux où miroite son indolence. Les étrennes du fantôme seront dorées.


Tu te tais et tu signes tout au bas de la page là où Paul Klee arrêtant que tu n'existes pas, découvre ta direction.                    
                                        Cahier d’art 1946

 

Fin 1946, Yvonne et Christian Zervos publient un numéro exceptionnel des Cahiers d’art, panorama de la peinture contemporaine qui s’appuie sur l’alliance du regard des écrivains et des œuvres des peintres. Y collaborent, T. Tzara, J. Prévert, J. Bousquet, Valentine Hugo, P. Picasso, W. Kandinsky, H. Matisse, Balthus, M. Chagall, A. Giacometti, J. Miro, T. Ghika, S. Beckett, W .Lam, A. Césaire, F. Ponge, J. Lacan …

Le numéro s’ouvre sur un hommage par Christian Zervos à Paul Klee, mort le 29 juin 1940 en Suisse : « Si Klee n’a pas encore reçu quelques mots d’adieu de la part de ses amis en France, la faute en est aux heures d’orage et de la douloureuse agonie que nous avons vécues et qui nous ont réduits au silence. »

Char participe à cet hommage avec « Secrets d’hirondelles » - en regard de La Machine à gazouiller de Klee – qui sera repris dans la 2e édition de Recherche de la base et du sommet avec quelques modifications.

CHAR, Dans l’atelier du poète, Quarto Gallimard édition établie par Marie-Claude Char. © Gallimard, 1996. p. 428-429.

 

 

Voici la version publiée dans Recherche de la base et du sommet, II. Alliés substantiels.

Secrets d'hirondelles
                   
 Paul Klee

 

L'architecte de la lumière sait de verre sa province bleue.


Il y avait au pied d'une montagne souvent chantée une usine de soufre. Des arbres alentour s'étaient réduits. La terre immobile passait au désert. La vie qui parfois enquêtait, à l'absurde la jugeait utile et l'encourageait.


Les signes qui traversent les portes ne rencontrent que des mains d'amants, des signes à peine différents.


Si le cœur produisait tout son élan, le soleil se briserait pour toujours. Nul dénouement n'est exagéré qui témoigne sans avoir lieu.


Le convalescent s'élance de la morale qui suppure, la lune élague trois jardins.


Le miel de la nuit se consume lentement. Le passé se rapproche en des jeux où miroite son indolence. Les étrennes sans parole du fantôme seront dorées.


Tu te tais et tu signes tout au bas de la page là où Paul Klee arrêtant que tu n'existes pas, découvre ta direction.                    
                                                                                                                     1946

René Char, Œuvres complète, La pléiade, p.690.

 

 

Paul Klee, La Machine à gazouiller, 1922. Une autre façon d'être près de Vous.

Paul Klee, La Machine à gazouiller, 1922. Une autre façon d'être près de Vous.

Tag(s) : #Poésies

Partager cet article

Repost 0