Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Top articles

  • Et sa fugitive étreinte me donnait ...

    19 août 2014 ( #Littérature )

    D’autres extraits de Noces, Le vent à Djemila. Camus traduit comment l’homme à un moment précis, pris dans sa fulgurance, devient un élément du tout, se sent entier tout en étant conscient de la nature. Comment sous l’effet du vent, l’homme sent la sculpture...

  • Peter Lindbergh, Photographe

    07 avril 2014 ( #Photographie )

    Peter Lindbergh, de son vrai nom Peter Brodbeck, est un photographe et réalisateur allemand né le 23 novembre 1944 à Leszno en Pologne. Il vit aujourd’hui entre Paris, New York et Arles. En 1988, Anna Wintour rejoint l'édition américaine de Vogue et recrute...

  • René Char, Paris sans issue.

    10 septembre 2013 ( #Poésies )

    En lisant attentivement ce poème, certains mots me deviennent tellement familiers que je les utilise sans m'en rendre compte. Char et moi sommes devenus inséparables. Je vais méditer cette étrange attraction. @ Artine. Paris sans issue . Rue de Sèvres,...

  • Artine, Pouvoir.

    03 juin 2013 ( #Créations )

    Défaillir sous l'encre trempée à la plume de ton cœur. E claircir les courbes de la lisière de ton cou du voile de mes cils. Surgir de la sculpture de tes mains érigée dans la plénitude de l'horizon. Infléchir l'arc de tes épaules lorsque mon dos fusionne...

  • La liberté naît, la nuit ...

    15 janvier 2015 ( #Poésies )

    Je cherchais un poème, lequel je ne sais pas, et puis j'ai ouvert une anthologie poétique, mes yeux se sont posés sur ce début de vers : " La liberté naît, la nuit ..." Il est de René Char, naturellement! Quelle évidence, quelle coïncidence? Je ne sais...

  • On ne saute pas hors du coeur...

    16 mars 2015 ( #Poésies )

    Le recueil s'ouvre sur ces vers irrévérencieusement saisissants : Prologue Votre pensée qui rêvasse sur un cerveau ramolli tel un laquais adipeux sur une banquette graisseuse, je l’exciterai par la loque ensanglantée du cœur me moquant tout mon soûl,...

  • « Toujours vers toi … »

    11 avril 2014 ( #Poésies )

    Ci après des vers de Char. Expérience étrange de lecture dans la mesure où ils correspondent à des sensations éprouvées et mises en mots, tellement proches de celles qui me hantent et me traversent parfois. Artine. René Char, Chants de la Balandrane,...

  • Il est un temps sur vous...

    02 janvier 2015 ( #Littérature )

    Union du lien fraternel entre ces deux grands dans la symbiose du trait. Dessin de Jacques Basse. Je ne peux résister, en ce début d'année, à vous présenter un extrait de la correspondance entre deux êtres chers à mon coeur, entre deux pensées essentielles...

  • Pour suffire à tout il me faudrait aujourd'hui trois vies et ....

    02 juillet 2015 ( #Littérature )

    Gerhard Richter, Victoria I, 1986. Enfin le dernier volet de cette série de lecture Carnets de Camus pour être au cœur de la création et de l'interrogation de l'homme sur la création, sur les siens, sur l'autre. Quelques relevés que je vous propose et...

  • Erri de Luca, Les poissons ne ferment pas les yeux

    07 août 2017 ( #Littérature )

    De nouveau un roman de Erri de Luca, un court, cette fois. Il s’agit des poissons ne ferment pas les yeux dans lequel le narrateur évoque l’été de ses dix ans. Le moment où la vie bascule pour toujours et l’enfance accède enfin à deux chiffres. Pour le...

  • Que reste-t-il devant la barbarie?

    08 janvier 2015 ( #Pensée du jour )

    Il suffit de se poser calmement les questions essentielles : exercer un métier que l'on aime, avoir la chance ou le don de partager avec des personnes que l'on estime, n'est-ce pas le but de tout individu? La vie est-elle si simple? En France, aujourd'hui,...

  • Guillaume Apollinaire, Le Pont Mirabeau, Alcools, 1913.

    09 août 2013 ( #Poésies )

    Je viens de retrouver Le Pont Mirabeau d’Apollinaire. Quelle merveille ! Les mots flottent dans l’air et mon esprit vagabonde. Alors subitement je me dis qu’il m’arrive de me promener à Paris et que j’ai dû emprunter ce pont au moins une fois. Honteuse...

  • Robert Desnos, Le nuage.

    29 août 2013 ( #Poésies )

    J'ai trouvé ce poème dans une édition pour la jeunesse, Le Desnos, chez Mango Jeunesse. Il s'agit d'un album illustré par Hannah Ben Meyer. @ Artine. Le nuage. Le nuage dit à l’indien « Tire sur moi tes flèches, je ne sentirai rien. » « C’est vrai, rien...

  • Emportée par le vent...

    03 octobre 2015 ( #Poésies )

    Photographie de Masao Yamamoto Il arrive parfois que deux mondes se rencontrent, se croisent pour donner naissance à un art nouveau : le haïku photographique. L'immédiate fulgurance s'est imposée dès que j'ai découvert l'univers de Masao Yamamoto qui...

  • Nous avions admiré...

    16 janvier 2016 ( #Poésies )

    Cliché de LiliRoze Une ressource inépuisable de sensations et d'instantanés. Revenir à Bashô en ce début d'année me semblait d'une absolue évidence. Pourtant je papillonne de Char à Nicolas de Staël, de Erri de Lucca à Nathalie Azoulai. Tout à coup fulgurance,...

  • Federico Garcia Lorca, Le diamant fou.

    29 août 2013 ( #Poésies )

    Je découvre, en partie seulement, l'univers de Garcia Lorca à travers le regard d' Heliane Bernard. Les vers de Garcia Lorca traduits par André Belamich sont mis en valeur par le talent vif et ciselé de Séverine Assous. Cet album que j'ai trouvé au rayon...

  • Devenir une feuille pour...

    31 octobre 2015 ( #Poésies )

    Auteur de ce cliché? Il m'arrive parfois d'être lunatique, en voulant m'endormir pour ne me réveiller qu'au printemps le matin puis tout à coup, en regardant l'intensité du rouge d'une feuille d'automne, j'oublie tout et je la contemple, figée par cette...

  • Claude Roy, Nous deux quelquefois un.

    02 septembre 2013 ( #Poésies )

    Un petit passage par Claude Roy dont je viens de retrouver ce beau recueil intitulé Le Voyage d'automne, comme pour me préparer à cette belle saison aux couleurs de feu. @ Artine Nous deux quelquefois un Nous deux Quelquefois un Les deux doigts de la...

  • Pierre Coran, Parapluie de mer.

    23 août 2013 ( #Poésies )

    Aujourd'hui Vendredi Fantaisie Parapluie Demain Je n'en sais rien. @Artine. Para pluie de mer . Chiffon bleu nuit Sur une plage, Un parapluie Plie sous l’orage . Chiffon bleu nuit Dans les éclairs, Le parapluie Supplie la mer . Le pépin nu Pleure sa peine...

  • CHAR, Dans l'atelier du poète, Une double page troublante.

    01 septembre 2013 ( #Poésies )

    Avez-Vous déjà vécu des moments d’une troublante circonstance ? Les Dieux ont élu domicile chez moi en ce dimanche. Il y a peu, j’ai acquis un recueil de poésies intitulé Les Mains libres. Les dessins de Man Ray et les poèmes « illustrations » de Paul...

  • René Char, Où passer nos jours à présent?

    10 septembre 2013 ( #Poésies )

    Dans la pluie giboyeuse Où passer nos jours à présent ? Parmi les éclats incessants de la hache devenue folle à son tour ? Demeurons dans la pluie giboyeuse et nouons notre souffle à elle. Là, nous ne souffrirons plus rupture, dessèchement ni agonie ;...

  • René Char, Balthus ou le dard dans la fleur. août, 1946.

    28 août 2013 ( #Poésies )

    Je reviens à ce Trésor, grâce à Vous, CHAR, dans l’atelier du poète. Et pour partager mon émoi, je cite d’abord un extrait qui m’attache à Vous : « L’œuvre de Balthus est verbe dans le trésor du silence . Nous désirons , tous, la caresse de cette guêpe...

  • Mais qui est Artine?

    21 août 2013 ( #Poésies )

    J'ai emprunté ce Prénom à la suite de la lecture d'un recueil de René Char. Je vous en propose quelques extraits. @Artine. Artine 1930 Au silence de celle qui laisse rêveur. Les apparitions d’Artine dépassaient le cadre de ces contrées du sommeil, où...

  • ... première ardeur du jour...

    21 janvier 2015 ( #Poésies )

    Comment accélérer la venue du printemps? En se lançant dans une danse frénétique pour implorer Déméter? Fermer les yeux? Non, trop long! Boire un philtre et attendre le prince charmant? Déjà pris! Et... s'il suffisait de patienter un peu? J'ai consulté...

  • René Char, La Parole en archipel.

    07 octobre 2013 ( #Poésies )

    Il fait bizarre, en ce moment, chez moi. Je me sens tirailler. Brrr, je n'aime pas cet état d'âme. Artine. Un peu de Char pour retrouver la lumière. Je m’avise parfois que le courant de notre existence est peu saisissable , puisque nous subissons non...

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>