Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

René Char, Les voisinages de Van Gogh, 1985.

(La Pléiade, p. 824)

 

Irréflexion

 

Amants pourchassés croyant renouveler les couleurs de leur premier paysage, puis écartant l'empressement du temps se donnant mensongèrement pour immortel, nous nous sommes emplis d'un souffle précipité jusqu'à l'extinction de la dernière couleur. Elle résistait encore aux meules qui n'avaient pas cessé de nous accompagner de leurs tours prometteurs. Le pilote qui nous aurait mis hors des passes haïssait l'avidité de notre arc-en-ciel. Mais pour qui miroitait celui-ci? Pour des nuages moins taciturnes? Naissances du contentement dans la pluie à jamais recluse?

              Harmonie des amants dans leur capacité avide et inaltérable à se saisir de chaque parcelle de couleurs pour dilater le temps dans un commencement perpétuel.  

              La communion dans l'acte de créer et de s'approprier le monde en défiant avec une insolence ingénue les éléments.

Artine

 

Tristan de Léonois (XIVe siècle) - Tristant et Yseult buvant le filtre d’amour

Tristan de Léonois (XIVe siècle) - Tristant et Yseult buvant le filtre d’amour

Tag(s) : #Poésies

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :