Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

 

Il me faut partager avec Vous des extraits de ce recueil. Je Vous livre ma lecture, ma sélection. Et la vôtre?

@ Artine.

 

 

 

1

Oiseau jamais intercepté

Ton étoile m’est douce au cœur

Ma route tire sa raie

L’air s’en détourne et l’homme y meurt.

 

 

2

Avant de te connaître, je mangeais et j’avais faim, je buvais et j’avais soif, bien et mal m’indifféraient, je n’étais pas moi mais mon prochain.

5

Moi qui n’ai jamais marché mais nagé mais volé parmi vous.

6

Laisse-moi me convaincre de l’éphémère qui enchantait hier ses yeux.

12

La sécurité est un parfum.

13

Une femme suit des yeux l’homme vivant qu’elle aime.

15

 

L’air qui patiente et la voile rare

Sœur docile de l’aigle.

 

16

 

Veilleur éphémère du monde

A la lisière de la peur

Lance ta révolte valide

Elle emporte l’aigre duvet

L’horizon devint rose il bouge

Enfant nous fermons tes plaies.

 

17

Il faut trembler pour grandir.

 

23

Main d’œuvre errante de moi-même.

 

26

 

Ce fanatique des nuages

A le pouvoir surnaturel

De déplacer sur des distances considérables

Les paysages habituels.

 

32

Mort minuscule de l’été

Détèle-moi mort éclairante

A présent je sais vivre

 

CHAR, Dans l’atelier du poète, Quarto Gallimard édition établie par Marie-Claude Char. © Gallimard, 1996. p. 742 747

Paul Klee, Le funambule/ Seiltänzer, 1923.

Paul Klee, Le funambule/ Seiltänzer, 1923.

Tag(s) : #Poésies

Partager cet article

Repost 0